Une aide financière pour encourager l’apprentissage

Ces dernières années, le gouvernement a souhaité développer le recrutement de jeunes en apprentissage, notamment en faisant passer de 25 à 30 ans l’âge limite pour accéder à cette formation en alternance. Des initiatives qui semblent porter leurs fruits puisqu’en 2019, on comptait 491 000 apprentis, soit 16 % de plus qu’en 2018. Les employeurs qui embauchent un apprenti peuvent bénéficier d’une aide maximale de 8 000 €.